Aménager son espace intérieur en fonction de la lumière et des tapis

On choisit toujours la matière du tapis en fonction de l’effet recherché, par exemple de la laine pour un aspect « authentique », mat et naturel ou des matières synthétiques pour des effets de brillances et des coloris plus éclatants. On vous dit tout sur l’aménagement de vos intérieurs, grâce à vos tapis et luminaires.

Luminaire tapis

Pour les petites chambres à coucher, vous pourrez opter pour des couleurs chaudes et intenses uniquement si vous bénéficiez de la lumière naturelle directe et que vous êtes dans une région avec un fort ensoleillement. Dans le cas contraire, les couleurs chaudes et/ou intenses peuvent assombrir votre chambre à coucher (et vous fatiguer le moral à long terme), mais également augmenter votre consommation énergétique. En optant pour des luminaires à basses consommations, du type LED, vous pourriez bénéficier d’une lumière plutôt douce et cosy tout en réduisant 6 à 8 fois votre consommation en éclairage. Il vous faudra bien entendu avoir pensé à mettre en service votre compteur électrique. Pour tout savoir sur l’ouverture d’un compteur EDF dans votre nouveau logement, cliquez ici. Pour vous renseigner sur le fournisseur alternatif Direct Energie, lisez cet article.

 

Au niveau des luminaires à utiliser dans une petite chambre, avec des couleurs chaudes (mais pastels) ou aux couleurs froides, on recommandera une lumière d’ambiance jaune sous forme de luminaires sur pieds avec des abats jour pour diffuser la lumière de façon latérale dans toute la pièce ou des spots muraux LED qui peuvent donner un effet de profondeur à la pièce tout en lui donnant un beau contraste. A savoir, les experts déconseillent de placer des spots LED au dessus du lit.

 

Au niveau des textures des tapis, il est important de choisir le tapis en fonction de son emplacement. Les tapis en viscose ou vinyl sont par exemple à éviter dans un couloir car ils seront vite usés par le passage. Il est plutôt conseillé de les poser sur le sol d’une chambre ou d’un bureau. C’est tout le contraire avec un tapis en coton, plus tout terrain puisque qu’on peut le placer partout dans la maison et facile d’entretien puisqu’il se lave.

Les tapis en fibres plastiques peuvent être quant à eux une bonne solution lorsqu’il y a des enfants comme dans une chambre par exemple, mais ils sont moins chaleureux et sont moins résistants sur la durée.

 

Pour bien aménager la pièce sans la rendre plus petite, il faut que le tapis ne fasse pas plus qu’un quart que la pièce. Vous pouvez également utiliser un beau tapis de vinyl pour cacher un sol abîmé en choisissant par exemple un tapis qui s’étend presque jusqu’aux murs. Dans une grande pièce, on a beaucoup plus de possibilités, comme par exemple celle de choisir un tapis rond pour apporter plus de douceur, un tapis XXL ou de multiplier les tapis de petites tailles que l’on mixe à l’envie.

 

Le tapis est un véritable accessoire de décoration et peut drastiquement changer l’ambiance d’une pièce. Il peut servir à relever des détails de la pièce ou au contraire apaiser un côté trop chargé dans l’espace. Ainsi, il a la capacité de moderniser une pièce très classique ou sobre, en apportant une touche flashy, ou au contraire adoucir une pièce trop chargée en couleurs vives.

 

Publicités

Une lumière de génie !

Vous vous demandez comment vous allez lire avec une jolie lumière ?

Ne vous posez plus la question.

Nous avons trouvé pour vous l’accessoire de lecture idéale qui s’accroche sur votre livre ou votre liseuse grâce à sa pince.

Cette lampe très pratique se révélera indispensable pour vous en particulier dans chacun de vos déplacements.

https://i1.wp.com/media.cdnws.com/_i/22752/5661/3657/62/25498-1.jpeg

Profitez de cet événement et Bon week-end avec Design from Paris !

Celui qui sculpte l’ombre avec la lumière

Nous avons hâte de vous faire (re)découvrir un talent que nous avons récemment découvert . Un artiste qui mérite toute sa place dans notre rubrique « Le talent d’Achille et d’autres ».


Il s’appelle Kumi Yamashita. Comme le trahit si bien son nom, l’artiste est d’origine japonaise et vit aujourd’hui aux États Unis.  Nous pouvons le définir comme étant l’homme qui sculpte l’ombre avec la lumière ou plutôt la lumière avec l’ombre.
C’est à n’y rien comprendre ! Les photos vous éclaireront sans doute mieux !

Comme vous pouvez le voir, Kumi façonne l’ombre en disposant de manière très ingénieuse des objets de tout genre. Des plaques carrées remodelées, des chiffres en vrac, des formes qui sembles aléatoires au premier abord mais qui se révèlent tout autre une fois que la lumière entre en jeu.


La lumière révèle au grand jour le vrai visage de ces sculptures en faisant apparaitre des portraits, des profils que rien ne laissait deviner. On découvre alors avec stupeur qu’on n’est plus vraiment seul. Voilà qu’apparait une petite fille qui observe le ciel, un couple d’amoureux, un homme qui se promène…
De quoi a avoir froid dans le dos quand on ne s’y attend.


Monsieur Yamashita a un vrai don. Avec lui les jeux d’ombre prennent vraiment tout leur sens grâce à la lumière.


Bref, sans lumière on passe vraiment à côté de beaucoup de choses!

Vous êtes tombés sous le charme de ses effets (spéciaux) d’ombre ?
Voici quelques créations du même genre à retrouver sur Design  from Paris.

Pour en savoir plus sur l’artiste, cliquez ici !

A très bientôt sur Design from Paris !

Lumière !

Ce mois ci, les lampes sont sous le feu des projecteurs.
Venez y voir plus clair !

Retrouvez ici notre sélection de luminaires et ici cette newsletter.

A bientôt sur Design from Paris !

Néon, Who’s afraid of red, yellow and blue ?

Une expo éblouissante pour en apprendre un « rayon » sur le néon.


Qui à peur du rouge, du jaune et du bleu ? Vous demande-t-on dès le départ. Voilà de quoi à annoncer la couleur. Car de couleur, il en est justement question, à l’occasion de cette toute première exposition internationale dédiée au néon.


Une centaine d’œuvres historiques ou inédites y sont à découvrir. Et même si le néon fait parti de votre quotidien, vous ignorez sans doute tout de ses origines, de sa composition et des artistes qui en ont fait des œuvres d’art.


Cette exposition retrace donc l’histoire du néon de ses débuts à nos jours via des œuvres marquantes et éblouissantes.



Mais bien au delà de l’aspect artistique et esthétique, vous apprendrez également les procédés chimiques qui permettent d’obtenir ce tube lumineux.


Saviez vous qu’à la base, le néon (Ne), provenant du mot grec « neos » (nouveau), produit une lumière rouge et que c’est en fait l’argon (Ar) qui ensuite lui donne cette couleur bleu que nous lui connaissons ?
Et saviez vous que c’est un chimiste français (cocoricooo !) qui à créer le premier tube au néon ?


Vous y apprendrez tellement de choses !
De l’histoire, de la chimie et même du grec ! Voici un savant mélange qui risque de vous faire perdre votre latin.

Infos pratiques
Où ? A la Maison rouge, 10 bd de la Bastille, 12e
Quand ? Jusqu’au 20 mai 2012, du mercredi au dimanche de 11 à 19h, nocturnes les jeudis.
Tarif ? 7 €

Quelques articles fluorescents  et /ou éblouissants pour vous en mettre plein la vue !

Pour en savoir plus sur cette expo, cliquez ici !
A bientôt sur Design from Paris !