»Les Parisiennes » de Kiraz

Commençons aujourd’hui une petite rétrospective des parisiens. Au fil des semaines, nous vous ferons découvrir ou redécouvrir des portraits, satires ou visions des habitants de Paris au fil des époques. Parfois drôles, parfois grinçants, nous espérons que vous prendrez autant de plaisir que nous devant ces « personnages » savoureux !

Originaire du Caire, le dessinateur Edmond Kiraz nous fait sourire depuis des années avec ses célèbres parisiennes. Vous avez pu les rencontrer dans des revues telles que Gala, Vogue ou encore plus récemment dans Playboy. Elles ont aussi illustré les campagnes publicitaires de Canderel, Perrier, Scandale et beaucoup d’autres.


La notoriété et le caractère irrésistible de ses parisiennes ont valu à Kiraz une belle rétrospective au musée Carnavalet en 2008.

Gauche : « Mon pauvre mari ! A peine s’est-il habitué à ma silhouette que je change de silhouette ».
Droite : « Vous avez tellement insisté que j’accepte de prendre un verre avec vous, mais avec un cachet d’aspirine »

Le charme de ses dessins opère à travers la gouache fraiche et colorée qui habille ses personnages. Voici donc de mythiques parisiennes qui ont su traverser les années en restant toujours à la pointe de la mode.

Gauche : « J’ai trouvé un grand cheveu blond sur son veston mais je n’ose pas lui dire. C’est peut-être celui d’un copain »
Droite :
« Elle m’a dit tant de choses qu’il ne faut pas que je répète que je ne sais plus par où commencer. »

Toujours attirantes, ces jolies femmes racontent une histoire à travers chaque légende griffonnée au bas des croquis. Impossible de résister à leurs petites phrases assassines tout en étouffant un petit rire ravi.

« Il y a aussi mon lave-vaisselle qui ne marche pas. »

Toujours élégantes, raffinées et malicieuses voici des parisiennes qui dégagent un aura à la fois détestable et divin qu’il est difficile de ne pas admirer ou envier.

Je ne sais plus comment les aborder. Dans le temps je faisais un petit compliment sur leur maillot.

Car les parisiennes de Kiraz sont jeunes, minces avec une taille de guêpe, des jambes interminables et des fesses rebondies. Leurs yeux de biche et leur bronzage éternel font mourir d’envie toute la gente féminine et fantasmer les hommes.

Il m’a lâchement abandonnée après m’avoir donner des goût de luxe

Selon Kiraz, les parisiennes sont donc des filles « pourries » gâtées, séduisantes et un peu cruches qui considèrent les hommes comme des portefeuilles sur pattes.
Mais on aime car elles sont divines !

Que vous soyez parisienne ou non, vous aimerez aussi :

Les magnets « Mon p’tit Paris » et cette jolie boite signée Kalam, pour garder intacts vos meilleurs souvenirs.

        

Ce set de table « Mon P’tit Paris » et cette lampe à poser rétro, « pour penser Paris » en mangeant ou en lisant !

A bientôt sur Design from Paris !

Pour en savoir plus sur Kiraz cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s